Parc Littoral +2°C
La Rochelle (17)

Maître d’ouvrage : Communauté d’Agglomération de La Rochelle
Maître d’ œuvre : Atelier de Paysage Landescape (paysagiste mandataire) ; Les Marneurs (architectes, paysagistes, urbanistes) ; Eau-Méga (ingénieur conseil en environnement)
Programme : Mise en place d’un plan guide, programmation et orientations pour la séquence du parc littoral à La Rochelle - Aytré - La Jarne - Angoulins
Mission : AMO et fiches OAP
Surface : 1’500 Ha
Date : 2018 - 2020


Situation de la séquence littorale dans le pertuis d'Antioche

La submersion provoquée par la tempête Xynthia en 2010 a révélé la géographie perdue des marais littoraux et la morphologie du littoral qui ne se limite pas à l’unique bande côtière. Causant plus de 50 morts sur le littoral atlantique, elle a aussi témoigné de l’oubli du lien qui unit l’homme, le climat et la géographie, dans des territoires inondables qui n’auraient jamais dû être construits, marquant ainsi un tournant dans la prise de conscience du réchauffement et des risques associés.
Le projet du Parc +2° entre La Rochelle, Aytré, Angoulins et La Jarne est une réponse à cette perte de mémoire ainsi qu’à l’enjeu climatique, à travers une stratégie de restauration des zones humides, de renaturation des espaces anthropisés (plages, anciens marais…), de redéfinition des mobilités, et plus largement d’une philosophie bas carbone, raisonnant avec le projet de l’agglomération de « La Rochelle Territoire Zéro Carbone ». L’étude de l’ensemble de ces problématiques et les réponses que nous y avons apporté ont permis de construire un plan guide global à l’échelle du bassin de risque.
L’élaboration du plan guide, partagé par l’ensemble des élus et services techniques associés a été l’occasion d’imaginer de nouveaux modes d’aménagement vertueux grâce à l’invention de stratégies pour chaque entité paysagère, permettant au territoire d’acquérir une résilience face aux conséquences du réchauffement climatique, mais aussi une capacité à infléchir celui-ci en renforçant les puits à carbone maritime constitués par les marais. Une dynamique d’autant plus intéressante qu’elle offre une nouvelle attractivité à travers le retour d’un paysage naturel riche en biodiversité et représentatif de l’identité de la Charente-Maritime.
Débutée en janvier 2018, ce travail s’inscrit très fortement dans les conclusions du rapport « anticiper les changements climatiques en Nouvelle-Aquitaine » rédigé sous la direction de Hervé Le Treut, et qui appelle à une collaboration (qui reste à inventer) entre le milieu scientifique et celui de l’aménagement résilient.

Plan guide opérationnel du Parc Littoral +2°C, orientations et gestion des entités urbaines et paysagères


Axonométrie : orientations pour les différentes entités paysagères et urbaines

Vue : parcours dans le Parc Littoral +2°C



Plan d’orientation pour la Pointe du Chay, revalorisation des claires ostréicoles, définition d’une aire de pâturage


Coupe de principe sur le secteur de la Pointe du Chay : cheminement et belvédère sur une colline de confinement des terres polluées

Juillet 2019 - Arpentage du futur parc littoral +2°C avec les élus des communes de La Rochelle, La Jarne, Angoulins et Aytré +  le Conservatoire du littoral, le Département 17 (Epaces Naturels Sensibles), les services de l’État (DDTM 17)